ORGANISATION DES GENDARMERIES AFRICAINES

          Face à l’internationalisation de la criminalité, du terrorisme et divers fléaux, notamment liés à la criminalité transnationale, il est apparu opportun, que la démarche nationale de prévention et de répression des infractions devrait être renforcée par une réelle coopération internationale.

          Quand bien même il se développe de façon informelle, dans la limite des attributions de leurs forces respectives, des contacts réguliers entre unités frontalières, il y a lieu de sceller un cadre de concertation, d’échange et d’assistance entre les institutions africaines chargées de la sécurité.





          PAYS MEMBRES

          O.G.A


          La coopération est un instrument de sécurité en ce qu’elle assure la défense des intérêts vitaux du pays et la défense des intérêts majeurs de nos Etats par la promotion de la stabilité du Continent. Dans cette optique, elle contribue à la lutte contre les nouveaux risques qui affectent la sécurité intérieure des Etats par l’amélioration des dispositifs de lutte et renforce ainsi la capacité de prévention des crises.

          Ces raisons ont conduit l’Assemblée générale des Hauts  Commandants et Directeurs de Gendarmeries africaines à adopter le 4 avril 2003 à Dakar, la Convention portant création de l’Organisation des Gendarmeries africaines (O.G.A.).

          CONTEXTE

          L'Afrique constitue une cible de choix des terroristes, principalement islamistes. Depuis le début de l'année, 343 attentats y ont fait au moins 2600 victimes, soit 22 fois plus qu'en Europe. Nos infographies et carte.

          La violence terroriste sévit quasi quotidiennement en Afrique. Dans la semaine qui a suivi l'attaque sans précédent de Mogadiscio - près de 360 morts le 14 octobre -, cinq nouveaux attentats ont été perpétrés sur le continent
          Au total, au moins 2600 personnes ont été tuées en 2017 dans la région, selon un décompte des principaux attentats à partir du 1er janvier. La comparaison avec un décompte similaire en Europe montre l'étendue du terrorisme en Afrique.
          Sur le continent européen, 117 personnes sont décédées à la même période dans les 35 incidents qualifiés de terroristes, y compris ceux en lien avec le conflit en Ukraine: un bilan 22 fois moins élevé qu'en Afrique.


          TÉLÉPHONE :
          E-MAIL :
          SIÈGE : DAKAR / SÉNÉGAL